Un petit tour au pont Jeanson… Bellefontaine !

9 heures du matin ce 23 août 2017, une étrange équipe se réunissait aux abords du pont Jeanson de Bellefontaine.

pont jeanson1

Le plan de l’endroit prévu pour cette pêche d’inventaire.

 

 

 

 

Une pêche d’inventaire était prévue dans ce secteur, en accord avec la Fédération de pêche des Vosges et le ciel bleu de ce 23 août permettait de réaliser cette opération.

Michel Balandier Président de l’AAPPMA et ses bénévoles, accompagnés de Christophe Hazemann directeur de la fédération de pêche  et de Arnaud Rolin responsable de la garderie accompagné d’un bénévole de la fédération de pêche débutaient donc la pêche, sur cette affluent de la Semouse

DSCF2946

Beaucoup de monde sur cette minuscule branche d’un ruisseau qui passe au pont Jeanson.

On voit ici Messieurs Hazmann et Balandier officiant dans le ruisseau et les pêcheurs,sur la berge, qui attendent les poissons.

 

 

Quelques truitelles, chabots, lamproies de planer ont été comptabilisées avant d’être relâchées à l’endroit même où ils avaient été prélevés.

DSCF2947DSCF2951

Une truitelle et une lamproie sur la mesure.

 

 

 

 

Toutes les prises ont été mesurées, notées et sont reparties joyeusement dans ce bras de ruisseau provenant en droite ligne des étangs en amont de son cours.

Bien entendu, force est de constater que certains poissons, indésirables en 1ére catégorie nageaient tout de même dans ces eaux claires.

Si en majorité les poissons pêchés se trouvaient être des habitants « normaux » de la rivière, que penser des trois brochets pris également sur le parcours inventorié ?

DSCF2957

Ce brochet de presque 50 cm, capturé sur le secteur de l’inventaire, ainsi que deux de ses congénères n’ont pas été remis à l’eau sur ce parcours bien entendu.

 

 

 

 

Et cette carpe ? Que faisait elle là ? D’où provenait-elle ?

DSCF2958

Une carpe commune de cette taille ne peut pas être née dans un ruisseau si minuscule…

 

Il est fort probable qu’elle s’est, tout comme les brochets du reste, enfuie d’un des étangs en amont… du ruisseau.

 

 

Le Président de l’AAPPMA de Plombières-Bellefontaine et le Directeur  de la fédération de pêche ne pouvaient que constater la bonne santé de cette goutte qui en rejoint une autre, qui elle retrouve la Semouse à quelques kilomètres en aval.

Quelques photos de cette opération qui a permis de mettre en lumière la présence de prédateurs des truites Fario. Ils sont sans doute bien plus nombreux que ces trois « becs » pris sur un linéaire de 150 mètres de long…

DSCF2942

Ici Christophe Hazmann au « Martin Pêcheur » en compagnie de Michel Balandier qui sous les yeux d’un membre du conseil d’administration officient dans la petite goutte… où se cachent les belles Fario !

 

 

 

D’autres images…

DSCF2954DSCF2949DSCF2948

 

 

 

 

 

Quelques lamproies de planer des chabots ci-dessus et une truitelle de 2 ans …

DSCF2941

Là, le garde de la fédération de pêche des Vosges Arnaud Rolin.

Celui-ci notait, après les avoir mesurées, toutes les prises effectuées sur le parcours prévu pour la pêche d’inventaire.

 

 

 

DSCF2945DSCF2946

         

 

 

 

 

 

L’équipe à l’œuvre…

 

 Ci-dessus l’équipe de pêche au grand complet…

DSCF2960DSCF2959

La photo finale… après la remise à l’eau des poissons pris. Il est temps de ranger le matériel.

 

 

 

 

Merci à tous les acteurs de cet inventaire instructif qui aura permis de mettre en lumière la présence de carnassiers indésirables dans ce minuscule bras qui se jette dans la Semouse…

Les 3 spécimens de brochets pêchés sur 150 mètres de ruisseau présagent donc bien d’une densité plus importante de ce prédateur des truites. Et il ne tombe pas du ciel…

 

Petit rappel à nos amis pêcheurs :

La carte de pêche est obligatoire et personnelle. En action de pêche, toute personne au bord de l’eau doit l’avoir sur elle.

Attention, sur les berges de la Semouse et de l‘Augronne il existe une différence de taille pour les truites de rivières entre les départements des Vosges et de la Haute-Saône. La carte inter-fédérale permet d’aller d’une rive à l’autre. Ne surtout pas détenir une truite de 23cm en Haute-Saône puisque la taille légale réglementaire de capture est fixée à 25cm par un arrêté préfectoral.

Logo-GardePeche